Hot best-of pubs #1 : les looses sexuelles

Le sexe c’est bankable, va falloir qu’on s’y fasse. Alors que ce soit dans les films ou dans les pubs le gros câlin est un must, la pipe la cerise sur le gâteau… Bref, toutes les occasions sont bonnes pour descendre en dessous de la ceinture. Et quand en plus c’est fait avec humour ou simplement avec sensualité, vous me connaissez, je vote pour.

Je vous proposerai donc tous les 25 du mois (oui oui je sais je suis déjà en retard mais c’est la faute à Pinnacle qui voulait pas me rendre le son) une mini sélection des pépites du petit écran. Au programme ce mois-ci, des grands moments de solitude : des strip tease ringos, des meufs qui en ont, des jeunes qui s’essaient à la branlette, des vieilles brisquardes qui font fuir leur oneshot, de la bombasse avec des moches, bref que du léger, du fin et du bon gout… De la pub quoi !

Ne ratez pas le mois prochain ma sélection des meilleurs pubs sur le sexe en famille !

PS : la (piètre) qualité des images dépend un poil de mes maigres compétences de chevaucheuse de vidéos ( ben quoi on dit bien monteuse) et d’un gros bouquet de poils de la qualité des pubs chinées sur la toile.

Publicités

… t’aime ça hein ?

(Article réalisé à l’occasion de l’anniversaire de la création de la BackRoom sur ladiesroom.fr, et de sa journée spéciale « Alors Heureuse ? » le 28/10/10)

C’est l’histoire de l’humanité, l’histoire des hommes qui arrachant les cheveux de leurs femelles, les trainaient dans la grotte, leur grimpaient dessus en hurlant, s’affalaient sur leur croupe 3 minutes 59 plus tard (et oui c’est la moyenne observée à l’âge de pierre) l’écume aux lèvres en cherchant dans les yeux de leur victime semi évanouie, la preuve de leur virilité assouvie.

C’est l’histoire des amants, l’histoire des hommes en costard qui après avoir fait la cour à leur femelle, les attirent sournoisement dans leur duplex terrasse, leur grimpent dessus en beuglant leur passion, s’affalant sur leur croupe 3 minutes 59 plus tard… vous connaissez la suite. Après tout la durée de copulation moyenne ayant peu évolué depuis les siècles avant JC.

Lire la suite

… sous l’oeil du love coach raZor

Exercice incongru cette semaine,  je livre en pature les techniques de drague masculine aux remarques aussi perverses qu’avisées de notre love coach préféré raZor lancé depuis peu dans une entreprise d’utilité nationale  : aider les mecs à draguer ! Vas y mon poulet ! On est toutes derrière toi !

Ohh coach, dieu de la séduction, empereur de l’emballage. Cette semaine j’aimerais te parler d’un fléau frappant de plein fouet la gente masculine : le gonzesse powoa… en effet, je ne sais pas quel est l’abruti qui a demandé aux mecs de laisser parler la femelle qui dort en eux (pour autre chose que s’épiler les épaules). En tout cas quand je me fais draguer par un keum j’ai de plus en plus l’impression de devenir lesbienne… et il ne faut pas croire, ça finit vraiment par lasser…

Concrètement, regardez Jérôme, il m’a draguée sur le net en me parlant mode, un peu de mode, encore de la mode, et surtout en ne dégainant pas une photo de sa bite au 3ème échange de mail. Plutôt cool donc car perso je n’ai rien contre un mec modasse : je me suis dit direct que cela m’éviterait la phase relooking (dites phase d’appropriation de son nouveau jouet). Mais, quand je l’ai vu débarquer sapé comme un mannequin de GQ (les pecs en moins), j’ai eu 10 bonnes minutes de flippe en me demandant s’il ne voulait pas juste faire de moi sa nouvelle amie de shopping tandis que Maurice l’attendait pour lui faire sa fête à la maison.

lire la suite

… Sexe, mensonges et sites de rencontres

Internet m’a rendu belle, je suis sexy du pixel.
Je suis Blondemaisblondefoncée sur Meetic, Femmesexymaisaccessible sur match.com, Tenduecommeunstring sur feu Caramail… Je suis Cancerascendantbalance sur Cosmotwin, Jeunebellericheintelligente sur Attractive World, et Propriétaireattentionnée sur Adopte un kem. Je suis un mail, un compte MSN, mais pas vraiment le mien, un autre pour être tranquille. Je suis 50 mots de passe, mais en fait toujours le même. Je suis connectée partout mais jamais là. Je suis célibataire en pâture sur internet, mais je ne chasse pas.

Alors forcement je suis un peu celle que vous voulez. Je mets ma photo, celle qui va bien de 1979, un peu floue, un peu retouchée. Je ne fais pas mon âge, alors je mens sur mon âge. Je suis grande mais ça fait peur, alors je rétrécie à l’envie. Je suis sportive pour les sportifs et tant pis si je risque l’infarctus au premier rencart, je suis non fumeuse pour les anti-tabac et je dirai que j’ai rechuté, amatrice de cinéma d’art et d’essai pour les intellos et bourrine pour les bourrins. A vrai dire ou est le mensonge ? Je suis un savant mélange de tout ça, ça dépend du quart d’heure. Mais les mélanges c’est moins vendeur. Une métisse sociale d’occasion, pas toujours sure de ses goûts ni de ses humeurs, c’est moins accrocheur. Je ne mens donc pas vraiment je m’adapte au marché.

Lire la suite

… Tout petit petit bikini

Je ne suis pas vraiment modasse, plutôt collectionneuse attentive de fringues divers et variées. Ranavoir. Ce hobby comme tant d’autres occupe largement mon emploi du temps, ainsi que mon banquier. Valise d’été oblige, puisqu’on a dépassé les 16 degrés, à moi les robes d’été, les micros jupes etc. J’ai retrouvé avec émotions ma collection de micro fibres, de lycra et d’autres trucs thermo-moulants. J’ai retrouvé avec bonheur ma collection de maillots de bain. Bon et puis comme il faut rentabiliser l’investissement autrement qu’en changeant de bikini 5 fois par jour, voici en exclusivité live les 6 commandements d’une bonne shoppeuse (et oui pour une fois pas besoin de savoir compter jusqu’à 10). Et comme dirait ma grand-mère, qui dit bonne shoppeuse de maillot dit bonne chopeuse de minot…Bref passons.

1- Jamais une étiquette tu ne liras. C’est connu (si si je vous dit que c’est connu) ils mentent sur les étiquettes des fringues mais c’est encore pire sur les maillots. Le 38 compte en moyenne et en tout et pour tout deux triangles de 4 cm sur 8 pour couvrir vos arrières. Ceci est bien sur tiré d’une étude documentée… Et mesdames, que celle qui a un cul de 4 cm sur 8 veuille bien se présenter à l’accueil du magasin merci. Elle pourra récupérer son cache minou et nous pourrons enfin avoir des bas de maillot qui couvrent au moins 50% de notre séant. Non mais…

Lire la suite

… C’est le printemps, aux armes jolies dames !

Princesse Sarah is back, Peau d’âne a enfilé sa robe couleur soleil pour faire un cake à son prince (y’a pas à dire il connaissait bien les femmes ce Cocteau, à défaut de les allonger sur sa couche), Jeanne à mis son plus petit short pour allumer Serges, et les filles à la page se lancent dans des grands ravalements de printemps pour séduire Maurice, plaquer Jacques en prévision de Rémi et oublier Serges.

C’est le printemps. Les parisiens enrhumés s’obstinent à passer leurs après midi en terrasse sous le soleil encore glacial d’Avril. Le diable en rit encore de les voir trembloter à l’heure de l’apéro, le volcan dont on ne doit prononcer le nom n’en finit plus de glousser. Qu’importe, le sport national a repris, les dauberies aussi. Paris prend un léger air d’Italie. Bon ok, pas si léger l’air, mais c’est la faute des graminées.

Les mâles sortent de la torpeur de l’hiver. Les couples saisonniers se défont sous la pression de la réouverture de la chasse. Les matous que l’instinct ou la flemme avaient précipité sous des couettes accueillantes pour passer à l’abri les mois de jachère, ressortent leur pelage d’été, gonflent leurs biceps, et reprennent leur look de célibataire. Mêmes joueurs jouent encore sans l’ombre d’un remords.

Lire la suite

… célibataire avec un chat

Je suis célibataire avec un chat

Ben ça y est c’est dit. Je me suis mise à nue. En même temps il fallait bien que je vous l’avoue un jour. Je suis célibataire avec un chat… Enfin je ne suis pas tous les jours célibataire mais j’ai tous les jours un chat.

Chien ou chat il a fallu être claire dès le départ et comme c’était finir au choix soit bouffée par mon berger allemand soit célibataire avec un chat, j’ai choisi mon champ. Depuis je regarde un peu perplexe le monstrueux animal qui partage ma vie. Ben oui, comme j’ai pris option fille niveau supérieur pendant mes études, il a fallu que je fasse compliqué en accueillant un croisement incertain entre un poney (sans les piles) et un lynx (sans l’intelligence), en clair un chat plaqué or de la taille d’un Rottweiler avec le QI de Rantanplan, le tout sponsorisé par un ami des bêtes : mon ex. No comment.

Lire la suite