Strike the pose !

« Non attends mon Roudoudou, déconne pas je suis pas prête ! »
Pas prête. Le pauvre « Roudoudou », je le vois dans la rue il tremble devant sa Choupinette en sucre. Il ne tremble pas de peur, non, non, il tétanise le bras en l’air depuis une heure, un appareil photo de 15 tonnes au bout du bras. Il n’a pas de chance le pauvre Roudoudou, le vent a décoiffé sa Choupinette, ensuite c’est le soleil qui l’a aveuglée. Méchant soleil. Bouhou vilain pas beau soleil. C’est pas non plus de la faute de sa Choupinette si son rouge à lèvres est parti, si son cou plisse, si ses joues sont trop rondes, et si ses yeux sont trop serrés.

Et pas question pour la Choupinette d’amour en sucre qu’il adore, de ressembler à une carpe, à une dinde, ou à une grosse vache. Lire la suite

Publicités

… Coeur de louve !

Vous savez ce qui est le pire quand on écoute une version nouvelle d’une chanson des années 80 ? Le fait d’écouter les paroles, de les écouter vraiment je veux dire et de rougir de honte d’avoir finalement chanté à tue tête la branlette du pied de chaise d’Etienne, tortillé le derrière sur le cuni piscicole d’Elie Medeiros, yaourté (du verbe yaourter, pratique courante de tentative de chantonnage d’une langue qu’on maitrise pas, et de préférence en public) la super fun Cindy Lauper ou hurlé à la lune sur les dancefloors pour que le mec au cœur de loup finisse par emballer sa gonz. Oui je sais c’est  moche.

Lire la suite

…Techno-illogique !

Je ne pensais pas avouer ça un jour. Je ne pensais même pas qu’il me fut possible à moi, archiduchesse de la mauvaise foi, de reconnaitre une telle faiblesse : la technologie n’est pas toujours mon amie. Parfois, je dis bien parfois, il me semble qu’à l’instar des constructeurs de poussettes du sketch de Florence Foresti, les ingénieurs passent des heures à dégoter des nouveautés  » géniales  » qui vont me pourrir la vie. Alors bienvenue dans mon enfer personnel. Suivez le guide, et faites attention ou vous mettez les pieds, terrain miné.

Lire la suite

… I’m a bitch, I’m a lover, I’m a saint, I’m a sinner

Allez les filles c’est parti mon kiki chacune à son poste il est temps de choisir son camp. S’il ne devait en y avoir qu’un seul (de camp), si nous devions arrêter d’être cette fascinante et néanmoins troublante femme plurielle qui séduit tant les mâles… Que choisiriez-vous ? La sainte, la pute, la soumise ? Seriez-vous Brie, seriez-vous Gabrielle ? Seriez-vous Samantha, seriez-vous Princesse Sarah ?

« Non mais t’as vu comment elle est gaulée cette salope?? »

« Nan mais moi je veux pas choisir et toc, et na, et nananère ». Je vous entends d’ici. Ok moi non plus, enfin je veux dire moi aussi je veux continuer à être chiante d’un jour chiante toujours, versatile et horripilante, entre sainte nitouche et démon ! Mais admettez que dans la liste des noms d’oiseaux la pétasse a du bon. La salope, la garce, la pervers… On l’aime on la déteste, on l’envie, on la méprise, on crache dessus mais on la courtise. On daube mais on la regarde, on l’ausculte, on la scrute, on fouille dans ses poubelles pour trouver une tendance, on raye sa bagnole quand elle dort avec notre mec, mais au final on est prête à manger ses miettes…

Lire la suite

… Sexe, mensonges et sites de rencontres

Internet m’a rendu belle, je suis sexy du pixel.
Je suis Blondemaisblondefoncée sur Meetic, Femmesexymaisaccessible sur match.com, Tenduecommeunstring sur feu Caramail… Je suis Cancerascendantbalance sur Cosmotwin, Jeunebellericheintelligente sur Attractive World, et Propriétaireattentionnée sur Adopte un kem. Je suis un mail, un compte MSN, mais pas vraiment le mien, un autre pour être tranquille. Je suis 50 mots de passe, mais en fait toujours le même. Je suis connectée partout mais jamais là. Je suis célibataire en pâture sur internet, mais je ne chasse pas.

Alors forcement je suis un peu celle que vous voulez. Je mets ma photo, celle qui va bien de 1979, un peu floue, un peu retouchée. Je ne fais pas mon âge, alors je mens sur mon âge. Je suis grande mais ça fait peur, alors je rétrécie à l’envie. Je suis sportive pour les sportifs et tant pis si je risque l’infarctus au premier rencart, je suis non fumeuse pour les anti-tabac et je dirai que j’ai rechuté, amatrice de cinéma d’art et d’essai pour les intellos et bourrine pour les bourrins. A vrai dire ou est le mensonge ? Je suis un savant mélange de tout ça, ça dépend du quart d’heure. Mais les mélanges c’est moins vendeur. Une métisse sociale d’occasion, pas toujours sure de ses goûts ni de ses humeurs, c’est moins accrocheur. Je ne mens donc pas vraiment je m’adapte au marché.

Lire la suite

… Dans les coulisses du crime…


Printemps 2010 la boutique est fermée pour travaux. Après l’assainissement Dukan des murs et l’évacuation des gravas, c’est au tour des travaux de peinture. C’est décidé the Body Shop sera refait à neuf pour l’été !
Et pour le rendez-vous avec Doudou dit « doudou the Butcher », le professionnel des effets muraux, nous avions décidé de ne venir qu’à trois neurones pour éviter les éternelles tergiversations entre le rose, le rose tulipe et le mauve clair. Bref c’est en comité restreint que nous avions rendez-vous vendredi chez le tatoueur…

Moi (3 neurones vox) : Dis Doudou pourquoi on t’appelle The Butcher ?
Doudou (200kg de musc) : Ché pas, mais toi tu vas en chier c’est sur.
Moi : nan mais je sais vas y t’inquiète, fais ce que t’as à faire…

Neurone 1 aux 2 autres : dites on était obligés de dire ça ? Depuis quand on verse dans le masochisme ?
Neurone 2 : flippe pas c’est pas ta première fois
Neurone 3 : ouais c’est clair on ne va pas resté avec un brouillon dans le dos hein, alors respire et oh putain c’est quoi ça … AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH
Neurone 1 : SA RACE, j’oublie à chaque fois…
Neurone 2 : heu les enfants on nous pose une question là, où avez-vous rangé la voix calme et détendue N°3 ?

Moi : Ah ouais super, nan moi je file dans le sud pour les vacances.. hahahaha

Lire la suite

… quand maternité rime avec Gamma GT

« Ouais mais alors carrément pas quoi. Non mais alors tu vois, vraiment pas quoi. C’est certainement pas la maternité qui va me changer quoi, je veux dire, tout sera comme avant. Y’a juste pas de raison quoi… »


Elle l’a dit, elle le fera, parole d’une mère scout ayant rongé des heures les barreaux du lit de l’hosto . Elle y a droit, elle y a droit. Alors Elle partira comme une écolière faisant l’école buissonnière, sourire aux lèvres et jambes légères. Elle en profitera même peut être un chouia plus que les autres. « J’ai pondu ! Ayé les girls I’m back, faites péter l’apéro! ». Par la force des choses, elle rentrera bourrée, mais heureuse à 4 heures du mat’, le mascara en berne mais 18 balais dans les artères…

Par contre, allez savoir pourquoi, elle apprendra très vite à négocier comme une bête avec le XY, odieux responsable de la chose dont la voix stridente résonnera dans sa tête comme une alarme incendie sur les coups de 5h30.
Lire la suite