… Kandinsky forever

Et voilà, une journée à reluquer des oeuvres à Beaubourg, une journée à pietiner devant le talent, à baver devant l’exceptionnel, à s’émouvoir devant le merveilleux, à glousser devant l’incertain,  me voici de retour dans mon antre avec un seul mot à la bouche : où est mon encre de chine  ?…

Alors voici mes essais, version école maternelle. N’est pas Kandisnky qui veut 😉

kandinsky 1

 

 

 

 

 

 

 

kandinsky 2

 

 

 

 

 

 

kandinsky 3

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s