… j’ai la bosse des maths !

Je n’ai jamais bien compris pourquoi on rangeait consciencieusement les étudiants en 2 catégories rivales : les bossus des maths d’un coté, les agiles de la langue de l’autre…
Classée rapidement dans la première catégorie des difformités physiques, je n’ai compris que récemment que cette bosse portée aux nues la plupart du temps s’accompagnait d’une paralysie totale ou partielle de l’appendice buccale. Enfin, uniquement pour les langues étrangères… dieu merci… enfin je dis Dieu merci, je ne suis pas croyante, mais dans le doute, merci quand même !

bosse-de-smaths

C’est bizarre tout de même. Le cerveau fonctionne, pas mieux mais au moins aussi bien que d’habitude. Les langues étrangères s’impriment dans mon esprit à la vitesse d’une imprimante à bandes Caroll ( cf les petit trous trous sur les cotés)…. L’Oreille fonctionne. Avec une motivation autrement plus sexy que celle de vouloir progresser dans mon job, je fais désormais fi des émouvants doublages frenchies (ahhh Magnum…) pour préférer crânement les VO avec ou sans ST….

Mais c’est au moment de la mocalisation que ça se gâte. Véritable remake des nuls dans la Cité de la Peur, je rejoue la scène du Sérial killer à chaque tentative…
« je suis couasiment sur que nous avons affaire à un sériale quillaire »
« un quoi ? »
« je suis couasiment sur que nous avons affaire à un sériooole qweeeleurre »
« quoi » ?
« un siriollll quiller , un tueur en série en français »
« ahhhhh un siriæl killεr »
Sic !

Voici donc mon calvaire, ma croix personnelle… C’est toujours pareil, je répète (une fois deux fois trois fois ! adjugé vous l’aurez en français !), je supporte l’air ébahi de mon interlocuteur (tu peux fermer la bouche steup’ ?), puis son soulagement quasi indécent quand il/elle arrive à saisir le sens de mon propos (qui parait d’un coup moins brillant à la 25eme tentative) avant de répéter hilare la même chose avec un accent irréprochable… Ben quoi c’est ce que j’ai dit non ? Pourquoi ils répètent ces lourds ?
Alors j’essaye de mettre la forme, l’accent tonique, et finis toujours pas renoncer en faveur de la french touch…
« heeeeeeu yesseu, aie ame freeeencheu » Sésame qui finalement m’ouvre les sourires attendris de la plupart des autochtones étrangers, à l’exception de nos bien pas-aimés anglais qui y voient là une provocation protocolaire… après tout : « Gode sève ze quouine »…

Alors zut, flute, et rut… j’assume. Ma bouche n’est pas faite pour ça ! Je suis matheuse, je suis en grève. J’abolis les « R » de la langue anglaise, je neutralise les « W », anoblis les « iou », snobe les « TH »… et comprend qui pourra…
L’année prochaine, je pars à l’étranger avec une ardoise véléda autour du coup. Je la jouerai mystérieuse et muette… si ça se trouve j’aurai même un tarif réduit dans l’avion, après tout la paralysie de langue c’est un handicap non ?!

 

PS : merci Mehdi pour cette illustration fort à propos 😉

bosse

Publicités

2 réflexions au sujet de « … j’ai la bosse des maths ! »

  1. HAN!

    Je tombe ici des nues! Si quelqu’un avait l’extrême obligeance de m’indiquer l’adresse de ces dites nues afin que je puisse retourner les voir après ceci, je ne pourrai que lui en être extrêmement reconnaissant!

    Je vais m’illustrer d’entrer et me permettre d’apporter une précision très importante (à mon sens… donc pas vital on va dire) :
    « Gode sève ze quouine » OUI! Et non pas « Gode sève ze gouine » qui pouvait être on ne peut plus confus… *Gêné*

    J’ai lu l’ensemble et c’est frais! Tout autant que le fromage à l’ail et aux fines herbes que l’on trouve dans le commerce et qui interdit, après consommation, tout échange social digne de ce nom à cause de l’haleine qu’il donne… CQFD

    J’adore!
    *S’empresse d’ajouter le site à ses favoris et part se repaitre d’autres articles*

  2. « Gode sève the gouine »… héhé, c’est décidé un jour on partira à Londres ensemble !

    Me comparer à un fromage frenchie est un bien bel hommage pour celle qui revendique son exception culturelle (après tout c’est beaucoup plus simple que d’apprendre l’anglais !).
    Par contre dire que mon blog donne mauvaise haleine. Quelle attaque, quel affront ! 😉

    M’enfin, faites donc ici comme chez vous, prenez un siège, détendez-vous. Un rafraichissement peut-être ? une cigarette ? Après tout … you’re welcome !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s