… ôde à la décadence

Une poire pour la soif ! Tel a été l’écho d’un « D-Cadent » dans mon oreillette de Cubbeuse. Véritable Delarue devant un parterre de victimes du syndrome de La Tourette, je me voyais déjà la tête inclinée au-dessus du clavier, me délectant un peu hagarde de la liste infinie des rites décadents qui ponctuent notre petite vie parisienne.

Mais le curseur clignote sans fin. La page blanche. Le vide. Et hop plus d’oreillette pour Delarue, fin du prompteur pour Nagui, dissolution du wonderbra de Victoria Silvstedt (je m’inclinerai bien bas devant chaque internaute capable de répéter son nom 15 fois sans défaillir ni maculer son écran)… Pas par manque d’inspiration, la liste est tellement longue. Plutôt par manque de discernement. C’est vrai ça commence où la décadence ?

Tenez, juste un exemple… Est-il décadent d’avoir un faible pour les grands crus ? ou la décadence commence-t-elle quand on s’organise des séances de dégustation solo devant l’île de la tentation ?

C’est le choix de la Villageoise qui fait pencher la balance ou l’absence de mondanités ? Ceci dit, les mondanités n’ont rien à voir là-dedans. C’est vrai, on le sait tous, l’alcoolisme mondain tient plus du lien social que de l’addiction.
Mais si. N’insistez pas. C’était écrit noir sur blanc (ou rose sur noir je ne sais plus) dans le spécial sexe de Cosmo 2001, autant dire la Bible. Amen.

Alors dans le doute, et parce qu’on ne pourra pas dire que chez D-cub on ne potasse pas nos posts, j’ai fait un crochet par Wikipédia pour une révision en bonne et due forme de la définition de décadence. Amis de la culture bonsoir… Décadence vient du terme vient du latin cadere (choir) et est doublet savant de « déchéance » (et encore je vous épargne la chute de l’empire de Rome )

Mireille Dumas… sort de ce corps ! Et revoilà le curseur qui clignote. Mes racines blondes reprennent le dessus. Je sèche toujours… Déchéance, déchéance, ok admettons… Je limiterai donc la liste des rites décadents à tout ce qui pourrait provoquer ma perte… c’est déjà plus simple…

Exit donc l’alcool (ça conserve, ce sont les centenaires liquides du 20h qui le disent)

Exit la drogue (après tout consommée avec le bien nommé modération…)

Exit le sexe (c’est vrai les orgies on a le droit si on a fait le test qui rassure…et puis pour une fois qu’on est content d’être dans le négatif…)

Exit le luxe (d’où le luxe peut provoquer la chute de mon empire ? hein d’où ?)

Ma liste se réduit à vue d’oeil… voyons voir… il ne reste (à ma grande surprise)… que le chocolat. Parce qu’à bien y regarder cela et cela seul peut bousiller ma santé (et oui et le diabète alors ?), ruiner mon compte en banque (changement de taille oblige), fusiller ma vie sociale (me faire jeter des pierres dans l’avion par exemple sous prétexte que je prends deux fauteuils) anéantir ma vie professionnelle (vous avez déjà vu des matrones informes bossant dans la pub vous ?), me rendre responsable de l’aggravation du déficit de la sécu (parce qu’arrivée à ce point là, c’est par boîte de 10 000 que je vais acheter les psychotropes)… et j’en passe.

Ceci étant dit, et mis à part le fait que je vais devoir me sevrer de Nutella, la décadence a du bon, et je trouve la plutôt rassurante moi cette introspection, parce qu’à ce rythme là…

Jouer les Sue-Hélène dopée au GHB,  vautrée sur une méridienne hors de prix, aspergée de Shalimar, dorlotée par des esclaves huilés et… hum serviables… ce n’est pas de la décadence, juste un art de vivre à condition bien sûr de ne pas s’empiffrer avec les rochers de l’ambassadeur (je parle du chocolat là…)

Retour du curseur… le doute m’habite.

Et si, et si… Et si la décadence, la vraie, c’était finalement de ne plus voir à quel point notre vie l’est… décadente.
Et si.. et si… et si le vrai luxe c’était l’espace… (oups pardon non là c’est Renault)
Hum j’aime moins ce chemin là…
C’est jamais bon de revenir sur une démonstration, surtout quand elle était aussi brillante…
Alors, ok… j’abdique.
Fin de l’introspection, exit la déchéance et vive la décadence !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s