… cours toujours !

Que celle ou celui qui ne s’est jamais  inventé une grand tante mourante pour sécher la salle se sport, la piscine ou le jogging par -15° me jette la première pierre….
Je le savais pourtant. Je ne suis pas novice en la matière. J’aime même beaucoup le concept d’aller m’inscrire en salle de sport (si si une année sur deux, l’autre année c’est régime), de regarder autour de moi tous ces ovnis aux corps sculpturaux, et de m’imaginer qu’en 3 jours je puisse atteindre cette densité musculaire.
De même j’adore accumuler chez moi les objets incertains, qui par vibrations, electro-stimulations ou par magie sont sensé (sans effort je vous prie) faire renaitre des abdos depuis si longtemps atrophiés.

magadit-courrezOr cette année tous les astres sont entrés en conjoncture pour que je remette en top list de mes priorités : la transpiration, le maquillage waterproof, les sarouels de sport (ah si ça existe… on peut s’exténuer et rester lookée … non mais), et les pompes de running « dans la mesure ou vous ne comptez pas courir »  me dira le vendeur… sic.
Il faut dire qu’avec une salle de sport flambant neuve et rose bonbon au pied de mon immeuble, je rentrais  chaque jour le cœur lourd, mon sac de tacos sous le bras et le poids de plusieurs décennies de culpabilité sur le dos. J’ai donc une de fois de plus cédé à la pression sociale, et sous couvert d’arguments commerciaux implacables, signé avec mon sang dans ce nouveau temple du fitness « 100% femmes ». Comme si ça allait me rassurer. En même temps si soyons honnête ça me rassure. Quitte à ressembler à Evinrud (demain j’arrete de fumer) engoncée dans mon tee-shirt lycra antiperspirant (demain j’arrete les tacos), autant que ce ne soit pas devant un parterre de mecs hilares ou de Gym Queen méprisants.

Et pour une fois ça a plutôt bien commencé : coach quasi personnel, effectifs réduits, compatriotes aux morphologies amicales (et non pas une bande de greluches physiquement intelligentes !). J’ai réussi l’exploit à ne pas marcher en canard après la première séance de torture d’abdos  fessiers. Une révolution.

Et puis là , le flop, le coup de mou… j’ai beau tenter d’analyser je ne comprends pas. Ca a commencé pendant les fêtes… « quoi ? oh ben mince, on est le 25 décembre et c’est fermé, moi qui me faisais une telle joie »… Cruelle déception donc, réitérée au 1er janvier avec la même sincérité. Depuis c’est la déchéance. A chaque soir son excuse : je traine un peu plus tard au bureau, c’est vrai quoi je suis sous l’eau (pour rater la séance), j’éprouve un besoin irrépréssible de passer à la Poste (pour rater la séance bis…), j’ai pris un peu froid ou le front un peu chaud, une rediff de Julie Lescaud que je raterai pour rien au monde et j’en passe.
Je détourne même le regard en passant devant cet antre de la santé, comme on se détournerait d’un mendiant au chien sale : l’air pincé et malgré tout honteux.

Ts ts ts, hop hop hop. Bonne résolution n° 3 250 de 2009: je ne baisserai pas les bras.
Demain j’y retourne, non parce que ce soir je peux pas en fait, j’avais déja promis à des amies de passer, donc bon ben c’est pas sympa de les planter non?
Et après demain je remonte sur le PowerPlate…

J’y crois, pas vous ?

Publicités

2 réflexions au sujet de « … cours toujours ! »

  1. ah ah trop drole
    merci !!

    ça me rappel moi
    merci !! sérieux maintenant, je vais moins culpabiliser

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s