… Sue Helen n’a pas d’amis

L’alcool tue… mais il y a pire
Les Sue n’ont pas d’amis…

Et pourtant les Sue appartiennent au fan club des Sue Hélène, pas si lointain cousin de celui des Ab’ Fab’ (c’est dire qu’il y a du monde !)… Oh, il ne faut pas croire les Sue sont conviviales…Les Sue devisent toujours gaiement autour d’un verre, deux verres, leur bouteilles, leurs bars. D’ailleurs une Sue sort souvent avec son barman, c’est plus simple pour Sue. Elle n’a pas à articuler le nom de sa boisson favorite elle a juste besoin de hoqueter un « un autre amour… » en fin de soirée. Sue est organisée… Sue force le respect par sa pugnacité.

C’est juste que la Sue n’est pas prêteuse, elle ne laisse personne approcher de son addiction favorite. Telle une lionne dans la brousse, elle guette toutes griffes dehors les gazelles imprudentes qui tenteraient de venir s’abreuver sur son territoire. Méfiez vous, oh innocentes victimes, de vos penchants curieux, vous qui susurrez, gloss aux lèvres et voix pulpeuse « hum je meurs de soif, je peux gouter ? »… Vous n’atteindrez jamais la sainte paille sans sa riposte cinglante « bien sur ma chérie, goutte, c’est aussi délicieux qu’outrageusement calorique ! Mais dis moi, il est ravissant ton top, ultra moulant mais ravissant ! Mais ? Ce n’est pas ta blouse de l’an dernier ?? »

Alors oui forcement Sue est seule parmi la foule… c’est normal. D’ailleurs Sue a fait le test, celui qui est hyper sérieux et qu’elle a trouvé sur facebook. : Sue finira seule dévorée par son berger allemand. Depuis Sue n’aime plus les bêtes, ou alors en manteau. Qui pourrait lui en vouloir ?

Mais Sue est aussi une femme d’entreprise, une battante une winneuse comme on dit. Sue n’est jamais à 0°, on l’aura compris, mais Sue n’est pas idiote, elle a décidé de capitaliser sur son vice. Un jour, elle profitera de sa connaissance extrême du sujet, elle lancera son Sue-Bar …

Concept parmi les concepts Le Sue-Bar sera un sanctuaire rempli de Sue-fiffres pour la servir, tous Sue-perbes en Sue-pulls évidemment. On y servira des Sue-shis-, et son légendaire Kill Me Sue (deux litres de vodka, un seau de champagne) sur un Sue-verre en crochet…

Quel joli rêve, quelle douce musique à son oreille… c’est simple Sue-rit déjà quand elle ne Sue-pire pas de bien être et de volupté anticipée…

Alors on peut évidemment se moquer, décrier cet art de vivre, faire étalage d’une moralité puritaine, mais les Sue sont des idoles, des êtres éphémères et brillants, des professionnelles de la fête, des artistes de la nuit. On les envie, on les copie parfois car loin d’elles les bourdes des débutantes, les SMS envoyés trop tard à un ex réveillé trop tôt par des délires alcoolisés, les trop pleins de soirées déversés sans élégance sur les chaussures trop neuves d’une target déjà trop loin…

Et oui, quoiqu’il arrive, quelque soit l’heure, Sue à la classe, et c’est pleine d’amour et de respect que je m’incline devant cette caste trop souvent dénigrée… en espérant un jour, pouvoir goutter dans leur verre… 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s